Pourquoi mange-t-il ses crottes ?

Dernière mise à jour : 31 mars




La naturopathie pour les troubles de la nutrition et du comportement chez votre animal de compagnie
Il mange ses crottes. Et si c'était dû à une carence alimentaire ?

 


Ma petite fille s'est étonnée, « pourquoi mange-t-il ses crottes » concernant son chien, « c’est dégoûtant ? ».


Manger ses crottes est appelé coprophagie, franchement, c’est une habitude qui est rebutante, mais qui est habituelle notamment chez les chiennes qui ingèrent les fèces de leurs chiots pendant plusieurs semaines après leur naissance afin de tenir la couche propre. Mais également, des chiens de tous âges, mâles et femelles sont attirés par des déjections d’herbivore et pas seulement. Ils aiment aussi les fèces, d’humain et de chats.


Qu’elle en est la raison et comment l’expliquer ?


Ce comportement est normal chez le chiot de 5 – 6 mois. Par contre, si cela perdure, il faut se poser les bonnes questions. Est-ce un problème métabolique, un trouble digestif causé par une malabsorption ? Est-ce que ce pourrait-être des vers ? S’agit-il d’une insuffisance pancréatique ? Ou bien est-ce un problème nutritionnel, dû à des carences alimentaires, voire des excès alimentaires ? Ou encore un problème comportemental lié au stress et à l’anxiété ?


Et si c'étaient des problèmes d’éducation ?

Sanctionner trop sévèrement un chiot qui a fait ses besoins dans la maison, le pousse à faire disparaitre « les preuves » de ses méfaits, très vite, par peur d’être grondé par son maître. Cela peut rapidement devenir une habitude qui s’installe et le problème devient alors, un vice comportemental.


Lorsque vous le promenez, s’il renifle une crotte, et même s’il veut la manger, ne vous précipitez pas sur lui : en effet, il va considérer que c’est un jeu, et la fois d’après, il ne va pas manquer de tout ingérer.


Alors que faire ?

En naturopathie, en tout premier lieu, on établit un bilan nutritionnel complet. On reprend les bases d’une alimentation saine, digeste et équilibrée, afin de pallier aux carences ou excès alimentaires. Au niveau comportemental, on reprendra les bases de son éducation avec le maître.



Conclusion


Ah, j’oubliais, ne punissez pas ce comportement, cela ne sert à rien, proposez plutôt un troc avec un jouet qu’il aime…


S’agissant du vieux chien, on peut associer ce trouble à de l’anxiété ou bien à de la désorientation auquel il faudra adapter un protocole adapté à un trouble du comportement avec des fleurs de Bach par exemple.




 



 











11 vues0 commentaire