Arthrose du chien

Dernière mise à jour : 18 oct.



L’arthrite (arthrose ou arthrite septique) est une pathologie courante chez les animaux domestiques. Elle se caractérise par une inflammation d’une ou plusieurs articulations. C’est une détérioration irréversible du cartilage articulaire, plus fréquente chez les animaux âgés. Cependant, elle peut aussi faire suite à un traumatisme, et ce à tout âge. Certaines races de grande taille notamment et les animaux en surpoids, ont généralement un risque plus élevé de souffrir de problèmes articulaires et musculaires.



Quels sont les symptômes ?

Les animaux atteints d’arthrite sont limités dans leurs activités à cause de la douleur. Celle-ci s’accompagne souvent d’une boiterie plus marquée (le matin par exemple) avant l’effort et disparaît ou s’améliore quand le chien marche. C’est une boiterie à froid.



Qu’elles sont les causes de l’arthrose chez le chien ?


En fait, les plus connues de ces causes sont :

  • La dysplasie au niveau de la hanche, du coude ou de l’épaule du chien. Certaines races sont particulièrement sujettes à ce problème comme, le labrador et berger allemand et le bouvier bernois. Très souvent cette anomalie de croissance est héréditaire.

  • Une fracture mal cicatrisée : une mauvaise cicatrisation de fracture change l’orientation des os et crée une inflammation de l’articulation.

  • Une luxation de la rotule : fréquente chez les chiens de petite race. Les ligaments qui maintiennent la rotule à sa place lors des mouvements de l’articulation du genou ne sont pas adaptées et créent une incongruence (mauvaise adaptation de deux surfaces articulaires entre elles) au niveau de l’articulation.

  • Inflammations : toutes les autres causes d’inflammation des articulations créent de l’arthrose chez le chien.


Quels traitements adaptés pour un chien souffrant d’arthrose ?


L’arthrose du chien est une pathologie chronique. Il s’agit d’un processus dégénératif des tissus articulaires, avec lésions primitives du cartilage ainsi que des proliférations osseuses secondaires.


Les facteurs favorisants sont l’âge, mais également les traumatismes (lésions ostéopathiques). Il faut adapter un traitement dans le but de soulager la douleur et de maintenir un niveau minimum d’activité. Car l’inactivité et la sédentarité aggravent le problème. En effet, les muscles non sollicités finissent par se raidir. A mesure qu’ils « rétrécissent » l’animal devient plus faible et plus inactif encore.


Cependant, les douleurs articulaires ne sont pas que l’apanage des chiens âgés. En effet, les chiens qui courent beaucoup ou de grande taille, souffrent souvent dès l’âge adulte. En observant, votre animal de compagnie, vous pouvez percevoir des signes précurseurs. Vous pouvez dès lors améliorer considérablement la qualité de vie de votre ami : un chien de plus de 40 kg doit avoir une attention plus particulière. N’oubliez pas que le surpoids est toujours un facteur négatif en cas de douleurs articulaires.



A savoir


Particularités des grandes races : les chiens de grandes races se caractérisent par une croissance très longue et très importante, avec un tube digestif relativement plus petit que celui des autres chiens et une espérance de vie assez réduite qui implique un vieillissement précoce.

Il est important de surveiller le rythme de croissance d’un chiot de grande race pour lutter contre le développement de troubles ostéo-articulaires. Une nourriture pas trop riche en matières grasses, aux rations bien dosées, aide à limiter la prise de poids quotidien (Florence Desachy Docteur vétérinaire)


En naturopathie, on adapte un traitement naturel faisant appel au réglage alimentaire avec un choix alimentaire très digestible et suffisamment énergétique, à l’utilisation de plantes, d’huiles essentielles. Mais également, des suppléments anti-inflammatoires naturels puissants sont à intégrés à l’alimentation.


Ces compléments alimentaires peuvent être donner en prévention et en curatif. Ils contiennent des chondroprotecteurs (protection du cartilage) comme les glucosamines et la chondroïtine.


En naturopathie, on utilise également des techniques alternatives :

  • Comme des massages très efficaces pour détendre des muscles souvent raides. Cette rigidité aggrave la raideur articulaire et les douleurs.

  • Mais aussi on peut avoir recours à l’ostéopathie.


Important

Les solutions naturelles peuvent être associées aux médicaments allopathiques.


 






 









7 vues0 commentaire